Notre histoire

Il faut croire que le notariat une fois instauré dans les familles, devient une tradition qui se perpétue.

FAMILLE L’HEUREUX

Le notariat, en plus d’être une vocation, est une tradition dans la Famille L’HEUREUX. En effet, il y a des notaires L’Heureux depuis plus de quatre générations dans cette famille.

Le premier notaire de cette famille, fut Me Louis-Alphonse L’Heureux, notaire, qui pratiqua à Saint-Jude de 1881 à 1938, soit pendant 57 ans. Deux (2) de ses fils, Me Joseph-Alphonse L’Heureux et Me Philippe-Ernest L’Heureux, continuèrent dans la même voie.

Me Joseph-Alphonse L’Heureux, notaire, pratiqua sa profession à Sorel de 1920 à 1973 et se permit d’occuper le poste de Président de la Chambre des Notaires du Québec de 1960 à 1963.

Quant à Me Philippe-Ernest L’Heureux, notaire, il pratiqua à Saint-Jude puis à Saint-Hyacinthe de 1924 à 1991, soit pendant 67 ans, et fut même pendant les dernières années de sa vie l’un des plus vieux notaires pratiquant du Québec, terminant sa pratique à l’âge de 90 ans.

Un des fils de Me Philippe-Ernest L’Heureux, Me Luc L’Heureux, notaire, commença sa pratique en 1956 à Saint-Hyacinthe et continua sa pratique jusqu’à son décès, en 1998, soit 42 ans plus tard. Ce dernier consacra, tout comme les autres notaires de la famille, sa vie à une pratique très intensive, professionnelle et de grande qualité et compétence. Me Luc L’Heureux était un conteur né, très érudit, renseigné et très apprécié du milieu maskoutain.

Une des filles de Me Luc L’Heureux, Me Chantal L’Heureux, notaire, commença à pratiquer la profession notariale en 1994 à Saint-Hyacinthe avec son père, pour ensuite s’associer avec lui sous le nom de « L’Heureux & L’Heureux ». Aujourd’hui, elle continue d’évoluer dans cette profession en faisant partie, depuis 2002, de la société « LAFONTAINE L’HEUREUX LECOURS », étude comptant sept notaires et dont deux des associés, soit Me Jean-François Lafontaine et Me Nathalie Lafontaine-Jodoin, font eux aussi partie d’une longue tradition de juristes.

FAMILLE LAFONTAINE

Me Emery Lafontaine fut le premier de la famille LAFONTAINE à exercer la profession de notaire, ce qu’il fit à Saint-Hugues de 1858 à 1904.

Il était l’oncle de Me Jacques Lafontaine, notaire, qui pratiqua dans la région maskoutaine de 1939 à 1986. Les activités professionnelles, économiques, politiques et sociales de ce dernier lui permirent d’avoir un rayonnement et une influence marqués dans le milieu maskoutain et la région qui l’entoure.

Malgré que la majeure partie de son temps fût déjà utilisée à bien poursuivre sa profession, il se permit d’être Conseiller municipal à la Ville de Saint-Hyacinthe et ensuite Maire de ladite Ville pendant une période de plus de dix ans. Durant cette période, il fut même élu Président de l’Union des Municipalités du Québec.

Il faut ajouter à ce qui précède qu’il fut membre de plusieurs clubs sociaux de Saint-Hyacinthe, du Club de Golf de Saint-Hyacinthe, de la Chambre de Commerce de Saint-Hyacinthe et Président de la Société d’Agriculture de Saint-Hyacinthe.

Il fut actionnaire fondateur du poste de radio de Saint-Hyacinthe, ainsi que de la première compagnie de câblodistribution de Saint-Hyacinthe.  Il fut propriétaire de plusieurs compagnies et entreprises évoluant principalement dans le domaine immobilier, ainsi que dans le domaine d’extraction de matières premières et celui de la fabrication de machineries de toutes sortes. Il décéda le 29 juin 1986.

Son fils, Me Louis H. Lafontaine, notaire, d’emblée associé avec son père, continua la tradition notariale déjà bien implantée dans cette famille.  Sa pratique diversifiée, s’étendant du droit de la personne au droit des affaires, sans oublier le droit immobilier, débuta en 1967. Depuis tout ce temps, ce dernier se préoccupa de toujours faire progresser la société commencée avec son père, tout en s’assurant de donner à cette dernière toute la modernité exigée. Me Louis H. Lafontaine, dans la foulée de son père, continue à participer activement à son milieu par ses activités sociales, économiques et caritatives.

Son fils, Me Jean-François Lafontaine, notaire, qui pratique le notariat depuis 1999, poursuit encore à ce jour la tradition notariale au sein de l’étude fusionnée en 2002 avec Me Chantal L’Heureux et Me Éric Lecours.

La nièce de Me Louis H. Lafontaine, Nathalie Lafontaine-Jodoin, est également notaire au sein de l’étude depuis 2003.

De plus, l’Étude est possession des greffes suivants :

Famille Lafontaine Famille L’Heureux Autres greffes
Me Louis H. Lafontaine Me Luc L’Heureux Me Claude-Réal Girard
Me Jacques Lafontaine Me Philippe Ernest L’Heureux Me Carole Brouard
  Me Louis Alphonse L’Heureux